Du chaos à la renaissance

Eric Barone > Du chaos à la renaissance

LE CHAOS

« MA RENAISSANCE »

Mon chaos, est aujourd’hui une force
Ma reconstruction, un puits de connaissances, une expérience inouïe
Mon retour à la performance, une libération d’énergie positive

Il m’a fallu 8 années avec une volonté de guerrier à chercher le détail afin de faire disparaître ces douleurs matinales qui handicapaient forcément mon corps, mon esprit chaque matin, donc mon mental. Un frein certain pour retrouver mon potentiel d’avant, mon côté indestructible. Le mouvement a été mon salut, techniques diverses d’initiation, d’apprentissage à l’écoute de mon corps, de mes énergies,… je ne savais même pas que l’on pouvait les ressentir !

Un jour un chirurgien m’a dit ceci : je ne peux plus rien pour toi, ce qui sous entendait : reste ainsi et habitues-toi à vivre avec ! De sous-entendre : à 42 ans ce n’est pas grave !
Un déclic est alors apparu, car ce genre de parole sonne dans mon esprit de conquérant et de préparateur physique ayant une assez juste analyse du corps, comme une opportunité à agir autrement, car je sais que d’autres chemins existent pour atteindre ses objectifs. Cette analyse rétrécie de ce chirurgien m’a donc donné des ailes pour aller voir plus loin, aujourd’hui je le remercie !

Ce processus de reconstruction corporelle m’a amené à me former à certaines techniques martiales, mais aussi d’autres techniques comme Pilates, Intensive, et Gravity améliorant ma santé.

Aujourd’hui grâce à mon parcours et mes expériences je suis sensible à la posture lorsque je regarde un individu, car j’en ai bien évidemment souffert.
Dans les pays développés le monde va trop vite, beaucoup de personnes souffrent sans même avoir eu d’accident et compensent inconsciemment dans leur vie, comme si c’était normal, on vit ainsi et voilà.
Non c’est faux !
Ne serions-nous pas des handicapés inconscients ? Contrairement aux Handicapés qui eux ont totalement conscience de leur handicap !

Ce constat m’a amené à réfléchir à « l’entraînement de sa vie » lié à son métier ou à sa vie en faisant bien la différence entre l’activité physique et la préparation physique, la nuance est telle qu’il serait dommage de prendre les choses à l’envers.

Pourquoi il n’y aurait que les sportifs qui auraient le privilège de se préparer ?

Tout reste donc à faire, un vaste chantier mondial dans les pays développés, du travail pour beaucoup, des économies pour beaucoup d’entreprises et organismes d’état comme les caisses d’assurance maladie.

Notre formidable mécanique humaine est un cadeau de l’humanité, nous devons en prendre soin !